Blog

10 septembre 2010

Retour vers le futur...

La chambre francilienne des notaires  vient de rendre sa copie. Lors du deuxième semestre 2010, les ventes à Paris ont augmenté de plus de 40 % par rapport à l'année précédente et les prix ont gonflé de 10 %... Sur la Cöte d'Azur, les prix ont augmenté seulement, dit-on, de 3 %.

Donc, tout va bien dans le meilleur des mondes. Je l'ai déjà écrit, il n'y a aucune inquiétude à avoir concernant Paris et la Cöte. Si le marché connaît quelques stagnations, selon les crises, il est toujours "boosté" par la rareté des biens immobiliers disponibles et l'intérêt des nouvelles clientèles.

Dans ces deux régions, tous les produits se vendent, faute d'un choix très large. Tous les budgets sont concernés. A Nice, dernièrement, 2 emplacements de parking, en sous-sol, se sont vendus 100 000 euros! Le prix d'une très belle automobile...

Reste à trouver la perle rare. Bon courage!

09 septembre 2010

Dans le meilleur des mondes...

Des clients étrangers, installés sur la Riviera depuis une dizaine de jours me demandent de leur recommander une compagnie d'assurances pour leur nouvelle voiture achetée en France. Je décide de téléphoner à mon assureur. Je tombe sur un plateau téléphonique et "la standardiste" me demande de me rendre à mon agence car il est impossible de formuler un prix approximatif par téléphone...pour un étranger...européen...

Je lui explique la difficulté de me rendre au centre-ville de Nice pour une simple évaluation. Elle me dit de venir avec les papiers des autres compagnies de mes clients pour deviser. Je lui dis "non". J'insiste pour que ce renseignement soit téléphonique et là, elle m'assène le coup de grâce "allez voir un autre assureur".

Tout fou le camp!!!!

02 septembre 2010

Les travaux de rénovation à 5,5%?

L'Etat français est empêtré dans un déficit abyssal. Il faudra des années pour rembourser nos emprunts, les intérêts de ses emprunts et diminuer les dépenses. Le ministre du Budget parle, lui,  d'une augmentation des impôts en...2013.
Mieux, avant cette augmentation, le gouvernement cherche les "fameuses" niches fiscales. La première concerne les intérêts d'emprunts immobiliers. Ce crédit d'impôts va disparaître. Le  cas de la tva à 5,5% dans le cadre d'une rénovation est en sursis. Sans doute en ballotage difficile!

Christine Lagarde, ministre de l'économie souhaite "conserver un mécanisme simple qui n'incite pas à la fraude". Vaste chantier en perspective... D'autant que la réponse d'une augmentation de cette tva sera connue ce mois-ci. Et pourtant, depuis l'application du taux, le plus bas, à 5,5 %, la filière du bâtiment travaille et créee des emplois. Et les fraudes, effectivement, ont disparu. Alors, pourquoi changer? Encore et encore! Pour trouver au moins 10 nouveaux milliards de plus dans le budget 2011, au détriment de la compétitivité de nos entreprises... Alors que le Gouvernement vient de donner aux restaurateurs  près de 15 % de baisse de tva, pourquoi ne pas la modifier dans d'autres secteurs ? Donner à Pierre et reprendre à Paul. Ce tour de passe-passe est possible, attendons de voir. Espèrons que les experts de Bercy réféchiront à deux fois avant de prendre une décison.

31 août 2010

Les routes de France

Si la nationale 7 a disparu, elle a fait rêver et chanter. "Nationale 7 la, la la, la la..." La France des vacances l'empruntait en toute quiétude. Les autoroutes ont ,peu à peu, remplacé ce circuit obligatoire. Mais le charme opère toujours lorsque l'on emprunte les petites routes sinueuses des campagnes vierges de civilisation.

Je suis allé, cet été, rendre visite à des clients dans les gorges du Tarn et ensuite en Bourgogne. Quelques jours plus tard, je me suis rendu aussi du côté d'Annecy et de Genève. J'ai ainsi découvert la verte France et j'ai pu constater la qualité  de ses infrastructures routières.

La palme revient au département de la Lozère qui entretient à la perfection un réseau montagneux, donc difficile. Les autres départements traversés ont eux aussi, des routes au revêtement impeccable.
De retour sur la Côte d'Azur, et notamment sur le littoral, je ne peux pas être aussi catégorique... Pire, l'entretien des trottoirs, des passages piétons sont inexistants. C'est dommage, car la nouvelle accoustique des revêtements permet de limiter les bruits de roulement. Et cela apporte un confort supplémentaire à la population. Un département bien géré se voit aussi par la qualité de ses infrastructures...

27 août 2010

Vive l'euro...

Pour faire des achats, donc dépenser, il faut s'armer de courage. Un comble. Le plaisir devient une mission. Une mission difficile, voire impossible.

Trois moyens nous sont offerts: le paiement en espèces, par carte bancaire ou le chéquier (les 2 premiers pour les étrangers). Le choix est vaste mais attention la situation se complique...

L'espèce est un moyen simple, accepter partout...sauf pour les billets de 100, 200 ou 500 euros. Mieux, il semble que de nombreuses contrefaçons de 20 ou de 50 euros apparaissent... Il reste donc à utiliser (facilement) les billets de 5 et 10 euros. Toutefois votre billet est scrupuleusement analysé par des scanners dans de très nombreuses boutiques. Dernièrement, une grande surface a refusé de prendre un billet de 100 euros à l'un de ses clients...

La carte bancaire est le mode de paiement le plus facile mais des magasins et des restaurants la refusent de temps en temps. On se demande pourquoi. Pour éviter de payer une commission bancaire, sans doute! Diantre...

Le chèque, qui existe dans peu de pays, est très utilisé en France, il trouve aussi de nombreuses portes fermées... Souvent refusé, faute d'une preuve tangible du propriétaire, il peut être accepté pour de petites sommes et suivant les humeurs des commerçants...

Ce casse-tête démontre de façon ubuesque le travail des instances monétaires européennes pour l'euro et son utilisation. Pour les cartes bancaires et les chèques, il est indispensable de regarder les affichettes sur les vitrines des commerces, sinon gare à vous... Il faudra rebrousser chemin... Vous ferez ainsi des économies...

04 août 2010

La fin des métiers...

Lorsque je rénove des appartements ou des maisons, je fais appel à une dizaine de corps de métiers différents. Deux semblent en perdition: les menuisiers et les ferronniers. Sur la Côte d'Azur,  les carnets de commandes de ces professionnels explosent. Pire qu'un rendez-vous chez un spécialiste médical!  Les derniers rendez-vous que j'ai pu obtenir avec un menuisier sont actés pour novembre. Le ferronnier sera "plus libre" en décembre...

Cette pénurie s'explique par le manque de main-d'oeuvre et donc la fermeture de ces artisans indispensables. Ils souhaitent recruter mais se heurtent au mur de la formation qui n'est plus un vivier. Au lieu de multiplier les diplômes généralistes qui mènent dans une impasse si ce n'est dans l'administration...et le pôle-emplois, l'Etat devrait revoir sa copie...

En attendant les derniers vrais professionnels croulent sous les commandes et les prix flambent!!!! Bien entendu, d'autres professions sont aussi touchées et dans tous les secteurs. La Société change et "les services" monopolisent le recrutement. C'est dommage! Espérons que nos gouvernants prennent conscience de ce problème. Rêvons quand même...

30 juillet 2010

Montage, démontage, re-montage...

L'achat d'un meuble en "kit" est toujours un joyeux exercice. IKEA, début des années 80, s'implante en France. Le géant suédois révolutionne le genre. Il fournit les vis et le matériel de montage. Si parfois, l'exercice était physique, donc tonique, le jeu devenait ludique et toute une génération s'émérveillait devant la diversité des objets décoratifs. La révolution bleu et jaune était lancée...

Beaucoup de marques se mettront à copier ce principe simple et  peu onéreux du tout en "kit". Dernièrement, j'achète un petit meuble chez  FLY. En ouvrant le carton, je sors l'ensemble des pièces et des vis. Ensuite, je découvre le mode d'emploi qui m'annonce une bonne nouvelle: le montage est prévu pour durer 30 minutes chrono. Toutefois je découvre qu'il faut me munir de 2 tournevis différents, d'un marteau, de ciseaux, la colle étant fournie dans 2 tubes et les 4 sortes de vis cachées délicatement au fond du carton.

Je commence l'opération tiroirs en suivant scrupuleusement le mode d'emploi, mais l'exercice se compliqua avec la mise en place des rails et des butées. Outre une force titanesque qu'il m'a fallut utilisée pour visser, serrer, coller, assembler...après 2 heures de travail, je réussis enfin à admirer mon oeuvre.

Mais si IKEA a simplifié le genre, FLY devrait s'en inspirer... 

26 juillet 2010

Riches, et alors...

Dans sa dernière livraison, l'hebdomadaire "le Point" nous présente la vie cachée des "riches", des très, très riches...Et c'est tant mieux... Ce rêve à 3,50 euros (le prix du magazine) a pour mérite de nous sortir de l'actualité Bettencourt-Woerth qui frise l'indécence et le voyeurisme...

Ce rêve là n'a pas de prix. Les 4 "excellentes" pages consacrées à Saint-Jean-Cap Ferrat par Marie Bordet et Bruno Monier-Vinard présente une réalité à 45 000 euros le mètre carré où les russes s'arrachent les propriétés d'exception, mais discrètes. Discrétion est le maître-mot de cette presqu'île ou les riches déjeunent la pizza  aux truffes à Beaulieu ou déguste le loup chez la mère Germaine à Villefranche sur mer. Les habitudes sont ainsi. Elles perdurent. Dernièrement, le  propriètaire d'une villa, qui fut l'annexe de la fameuse Léopolda invita 900 convives pour le mariage de son fils. Les heureux invités ont pu vibrer au son  de la musique et des chansons de Robbie Williams et contempler un feu d'artifice rouge et blanc avec comme bouquet final un coeur... d'Amour. Coup de l'opération: 5 millions d'euros...soit 5500 euros par personne. Des histoires de ce type fleurent bon entre Cannes et Monaco...

Les riches ont aussi leur clinique! A 20 000 euros la semaine, la clinique La prairie en Suisse vous requinquera en toute discrétion. Pensez, quand même à rajouter le Botox... Les russes, toujours et encore eux en sont friands... Cerise sur le gâteau, le yacht le plus cher du monde vous coûtera 15 millions d'euros pour 16 800 ch. L'aller-retour Saint-Trop'/Cannes engloutira 6000 euros de gas-oil! Une paille... Qu'il est bon d'être riche aujourd'hui...

J'ai décidé de jouer au Loto afin d'accéder un jour à ce rêve...La seule question qui me turlupine est de savoir si les riches sont toujours heureux... Mais je ne connais pas  encore la réponse...

PS: Allez vite acheter le numéro 1975 du "Point", vous retrouverez tous les codes des riches et les bonnes adresses de Menton à Villefranche. Un travail de pro. Et rêvez....

21 juillet 2010

Revue de presse

Un bon moyen de s'émerveiller, entre plage et bains de mer, est de feuilleter les magazines du mois:

ARTRAVEL (juin/juillet/aôut) vous propose un dossier unique sur les plus belles villas contemporaines. Mon coup de coeur est pour l'architecte Tuchida qui a réalisé une maison aux lignes très épurées à Tokyo ou la verdure côtoie les voitures de luxe italienne. Pour les amateurs de bolides, vous trouverez votre maison de rêve. Et le rêve n'a pas de prix...Surtout quand votre salon devient le parking d'une Lamborghini...

RESIDENCES DECORATION (édition ^Côte d'azur-Corse) présente notamment deux maisons cannoises. L'une aux angles très vifs ou la piscine  habille la face- est de façon électrique, l'autre s'ouvre sur un superbe jardin méditerranéen dans une atmosphère chic et élégante...

AD Collector (Hors-série n°2) donne le ton avec 70 décorateurs et les nouveautés concerant les tissus, les papiers peints, les cuirs (si, si...), les tissus. De quoi vous donner des idées et vous faire réagir. Surprenant.

19 juillet 2010

Bonjour le déménagement...

Je n'étais pas en vacances, mais j'ai délaissé mon blog trois petites semaines pour cause de déménagement...Et déménager par 35 degrés à l'ombre procure une sensation de fatigue permanente...Même pour brancher ma live box, il a fallu l'intervention d'un technicien, un samedi, pour relancer durablement la machine. Car un aménagement offre son lot de surprises... Les fuites des radiateurs, les fenêtres qui ont tendance à souffrir en plein soleil, la climatisation qui ronronne faute de pouvoir pulser son air, les finitions de peinture qu'il faut prévoir, le passage du menuisier pour optimiser le rangement d'un placard ou le choix et la pose des derniers luminaires...

Je ne vous dis pas combien d'aller et retour j'ai réalisé cette semaine pour dénicher la bonne peinture minérale, les "nez"  de marches ou la porte du placard ébréché par l'équipe du vendeur.. Il faut en permanence vérifier et contrôler les dernières réalisations afin que "la copie" soit parfaite.

Bref, le travail, que je réalise au quotidien pour mes clients, fut encore plus difficile pour moi, faute de temps. Mais je vous rassure, je suis ravi de vivre à Villefranche sur Mer, aux portes de Nice.

Je vous promets, aussi, de ne plus vous oublier chaque semaine grâce à ce blog...

Derniers articles

Archives

2021 © ANAXOR. All Rights Reserved. Website by NETIO