Blog

05 décembre 2010

Le magicien

En 2007, le candidat à la Présidence de la République, Nicolas Sarkozy promettait la suppression de la taxe professionnelle afin d'alléger les charges des entreprises. En 2009, cet impôt inique fut supprimé à la satisfaction du MEDEF et de la CGPME. La promesse était devenue une réalité. Merci.

Mais, les têtes pensantes des Cabinets, du ministère de l'économie et du budget décident d'imaginer un nouveau dispositif pour ne pas perdre les millions d'euros que l'Etat ne peut se permettre de voir disparaître, au seul motif de la compétitivité et de l'emploi, afin d'assurer son train de vie et celui de ses satellites... Aussi, nous venons de voir apparaître une nouvelle taxe à l'intitulé emberlificoté. Attention, soyez attentifs; "Avis d'imposition foncière des entreprises, taxe pour frais de chambres de commerce et d'industrie, taxe pour frais de chambres de métiers et de l'artisannat et imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux". Ouf!!! Il y en a pour tout le monde. Comprenne qui pourra. Un ami m'a dit, avec l'accent chantant: "Ne t'en fais pas, elle sert à payer les voitures et les petits fours de ces usines à gaz...." J'en suis resté pantois...et consterné. Mieux, cette taxe, pour ma modeste entreprise, a augmenté de 2,5% par rapport à l'ancienne taxe professionnelle. Peu chère!

Mon expert-comptable m'a avoué que cette augmentation affectait les seules petites entreprises... Pourriez-vous me donner le nom du magicien qui a inventé ce tour de passe-passe?

25 novembre 2010

Toujours plus !

Les prix à Paris flambent! Le prix du m2, dans l'ancien, vient de dépasser les 7000 euros. Plus 10% en un an! La crise a ralenti cette vertigineuse augmentation en 2009, mais n'a pas stoppé une demande supérieure à l'offre.

S'il ne faut pas se plaindre, il faut faire preuve de vigilance, car les prix ne peuvent pas augmenter à l'infini... Paris où j'ai habité plus de 20 ans est devenue une ville-musée. J'ai l'impression que cette Capitale a perdu cette joie de vivre, ces fêtes de rues disparaissent, la circulation est devenue "cornélienne". C'est vrai qu'aujoud'hui, Barcelone, Londres, Milan, Dublin, Bruxelles...offrent un état d'esprit plus jeune, plus moderne, plus festif. C'est la rançon de la gloire dans un pays qui possède un ministère de l'aménagement du territoire...qui n'aménage rien mais qui concentre tout et tous...

Heureusement, Bordeaux, Montpellier, Marseille, Lille, Nantes, notamment, proposent une ouverture d'esprit-ville plus en rapport avec l'anti-stress que nous recherchons. La qualité de vie, de ville va devenir un critère incontournable. Paris restera la capitale des " fortunes" et des amoureux des musées. Enfin , la campagne nous appartient....

05 novembre 2010

La Chine à Nice

L'anecdote vaut son pesant de cacahuètes... Le Président chinois, HU JIN TAO, homme le plus puissant du monde selon le magazine Forbes, est en visite en France. Lors de la préparation de son voyage, les services protocolaires de l'Elysée lui concoctent, entre deux signatures de contrats, une visite à Versailles. Le Président chinois refuse poliment et demande de visiter la Riviera et de loger au Négresco sur la célèbre Promenade des Anglais à Nice. Le bon sens chinois l'emporte face aux ardents défenseurs d'un patrimoine historique désuet pour un chinois...

Aussi, HU JIN TAO va découvrir l'endroit le plus courru du monde ainsi que la véritable cuisine niçoise! L'intérêt de cette visite est d'amener de nombreux chinois à investir sur la Riviera comme l'on fait les Russes, les Américains ou les riches moyens-orientaux. Bref, le bon sens (chinois) l'a emporté et nous en sommes heureux et fiers. Les chinois rêvent du luxe et s'initient au farniente, nous leur ouvrons les portes de la Riviera. Bienvenue Monsieur le Président.

30 octobre 2010

Vite, achetez "Le Point"

La dernière livraison du magazine "Le Point"  vous offre un dossier spécial immobilier, sur 40 pages très intéressantes; Le ton est donné dès les premières lignes: "il n'y a rien à vendre". A partir de ce constat et notamment à Paris et sur la Riviera, la situation est résumée. Mais Laurence Allard et Bruno Monier-Vinard ,qui ont dirigé de mains de maîtres cette enquête, vous offrent des astuces pour trouver la perle rare....L'intérêt d'internet pour comparer les prix ou recevoir la fiche d'un produit dès sa diffusion, sans oublier les prix  d'une rénovation qui oscille autour de 1800 euros le m2  sur la Riviera et 2000 euros à Paris. Les avantages de la défiscalisation et de la loi dîte Scellier sont aussi étudiés avec de nombreux conseils à la clé. 
Ce week-end, annoncé comme pluvieux, vous permettra de rester sous la couette avec une saine lecture.

27 octobre 2010

L'explosion démographique et la pénurie de logements

Le titre de la couverture de "L'express", aujourd'hui,  est éloquent: "la pénurie de logements". Triste pour tous ceux qui galèrent à la recherche d'un toit, mais tellement normal au vu de l'explosion démographique.

En France, notre pays comptait 30 millions d'habitants en 1960. En 2010, 68 millions sont recensés! Dans le monde, il y a 200 000 habitants de plus par jour!  En 1900, la terre accueillait 1,5 milliards d'hommes. En 2000, 6 milliards! La population mondiale a été multipliée par 4 en 100ans!!!! Mieux, alors que nous sommes, à cette heure, autour de 6,8 milliards, nous serons 9 milliards en 2050 et...36 milliards en l'an 2300!!!

Bref, il va être difficile de satisfaire tout le monde car la réactivité de nos élus et des différentes administrations ne prend pas en compte ces données.

Nous allons être toujours plus nombreux avec un bouleversement politique obligatoire. L'Asie représente déjà 60% de la population mondiale alors que l'Amérique du Nord de l'oncle Sam et ses petits satellites n'accueillent que 5,1% d'êtres humains! Trouver un toit va être de plus en plus difficile et sur la Riviera, les prix vont donc encore augmentés. La rareté se paie. Le rêve, aussi!

25 octobre 2010

Folle Amérique ?

Les américains forment une nation à part. Ils sont autant des précurseurs que des conservateurs, des créateurs que des copieurs, des originaux que des gens ordinaires... Ils inventent tout et leur contraire. L'utile et l'inutile... Bref, les américains sont surprenants. Dernièrement, ils viennent de bâtir de nouvelles villes.

La première ville nouvelle s'adresse aux non-fumeurs! En effet, chez vous ou dehors vous n'avez pas le droit de griller une "Marlboro" sous peine d'une amende. No smoking for you!
La seconde ville qui vient de sortir de terre est dévolue aux seuls catholiques. Avoir la foi en Dieu, est une obligation pour se loger dans cette ville sous haute surveillance. L'église trône au milieu des maisons décorées de christs et de vierges. La foi s'affiche partout dans les rues.

A quand une ville des alcooliques, des amateurs de hamburgers ou des collectionneurs de coléoptères...

18 octobre 2010

L'exemple anglais...

Les "rosbeefs" n'aiment pas les "frogs" et vice versa. Mais force est de constater, pendant les grèves françaises, le nouveau Premier ministre, David Cameron, 44 ans, a pris des mesures draconniennes qui représentent un sacrifice  pour les anglais, sans commune mesure avec le relèvement de la retraite de deux ans dans l'hexagone!!!

Accrochez-vous, camarades, pardon chers amis, voici la liste des mesures afin de boucher le trou abyssal du déficit anglais: tous les ministères, sauf Santé et Défense vont voir leur budget diminuer de... 40% en 4 ans! Les salaires des fonctionnaires sont gelés. 600 000 postes, dans la fonction publique, supprimés. La TVA à 17,5% passe à 20% au 1er janvier. Les allocations familiales sont supprimées pour les familles gagnant plus de 44 000 livres par an... Et la liste n'est pas finie, mais imaginez le tremblement de terre parti du 10 Downing street! Le pourrait-on en France, aurions-nous des dirigeants aussi  ou assez courageux... Toujours est-il que l'exemple anglais peut nous faire réféchir, car derrière les retraites, le risque d'un Etat au bord de la faillite nous guette...

Les "rosbeefs" ont l'air d'avoir pris le taureau par les cornes, les "frogs" font une course d'escargots. Les anglais ont tiré (forts) les premiers. Les français manifestent... Est-ce un signe des temps?

25 septembre 2010

Le gâchis de l'eau

Je suis toujours étonné en voyant l'eau dégoulinée le long des rues des villes ou le long des riches propriétés privées et sécurisées de la Riviera. Les jardiniers s'en donnent à coeur- joie et l'arrosage automatique débitent des mètres-cubes d'eau pour éviter à la végétation de somnoler...Je pense que tout cela est faux, si l'on excepte l'entretien des pelouses, à proscrire pourtant dans les régions chaudes...

J'ai expérimenté, cette année, de ne pas arroser, à deux exceptions près en août, mon petit jardin méditerranéen. Le résultat est sans appel: la végétation est aussi vivace et les pousses aussi visibles. Et j'ai respecté le cycle de vie des plantes qui connaissent leurs besoins et savent se ressourcer grâce à leurs réseaux racinaires. Je suis devenu écolo sans le vouloir. Et sans le savoir!

20 septembre 2010

A cheval sur mon bidet...

L'histoire est un éternel  recommencement... Dans les années 80, les bidets disparaissaient progressivement des salles de bains des français. Aujourd'hui, peu de logements en sont équipés. Et pourtant!

La clientèle russe, italienne, moyen-orientale réclame cet élément utilisé pour les ablutions intimes dans toutes les pièces d'eau. Fini le bidet sculpté dans le bois de hêtre, du début du 18ème siècle, de nouveaux modèles design apparaissent  en parallèle des gammes de WC. Mais le casse-tête consiste à trouver la place pour ce nouvel objet du désir... En effet, les espaces modestes des salles de bains sont difficilement compatibles avec un nouveau mobilier. Il faut remodeler les plans, bouleverser les habitudes pour accueillir un bidet. Et cela est un exercice périlleux, car n'oublions pas qu'il faut être assis à cheval sur son bidet...donc cela demnde de la place. Alors, il faut pousser les murs...

14 septembre 2010

Un chantier permanent

Sur la Côte, la même rengaine siffle à nos oreilles! Il n'y a plus de terrains constructibles, donc il n'y a plus de programmes neufs (sauf dans le logement dit social). Aussi, l'Homme faisant preuve d'ingéniosité, on détruit l'existant pour reconstruire aux normes de ce millénaire. Un mal pour un bien. Le patrimoine extérieur est préservé et l'intérieur d'une propriété correspondant aux critères de bien-être de notre époque, est repensé puis aménagé.

A Saint-Jean Cap Ferrat,  j'ai  recensé une cinquantaine de nouveaux chantiers, matérialisée par un permis de construire. Sans compter tous les travaux de rénovation intérieure qui ne nécessitent aucune autorisation.

Aujourd'hui, face à la pénurie de biens, le marché change. Le client achète un prduit en envisageant une transformation profonde ou un vaste "lifting". C'est une nouvelle donnée. Il faut la prendre en compte, afin de proposer un travail global de rénovation.

Le plus difficile est d'imaginer! Comment l'existant peut il être totalement modifié? Tout est possible avec les techniques et les nouveaux matériaux du bâtiment. Alors, jetez vous à l'eau...

Derniers articles

Archives

2021 © ANAXOR. All Rights Reserved. Website by NETIO